San-Antonio

Papa, achète-moi une pute

Chronique de la vie privée d'un commissaire très spécial sous le second mandat de François Mitterrand.

Je vais te dire une bonne chose : les gens qui ont un don, faut s'en gaffer pire que du fisc. C'est bien joli, un don, mais ça peut avoir des conséquences. Moi, le don de Bruno, merci bien ! J'ai failli y laisser mes os. En tout cas, j'en sais des moins vergeots qui en sont clamsés sans avoir vu Venise. Heureusement que les corbillards ne sont pas en grève, parce que alors, on allait se ruiner en déodorants !

Baisse la pression, tu me les gonfles !

San-Antonio à Vienne.

Un ami de San-Antonio l'appelle à la rescousse : après avoir enquêté sur une mystérieuse réapparition de la variole aux États-Unis et avoir informé la police de ses résultats, il a reçu la visite de plusieurs services secrets, bien décidé à lui faire la peau. Pour le sauver du triste sort qui l'attend, San-Antonio va devoir se mettre à dos une bonne partie de la police de Vienne, où s'est terré le fugitif.

Y a- t-il un Français dans la salle ?

Une corrosive histoire de chantage, de politique et d'amour…

Peu après la mort de son oncle, Horace Tumelat, chef d'un parti politique, s'aperçoit qu'une lettre pouvant nuire à sa carrière a disparu. Lors de ses recherches, il s'éprend de Noëlle et dès lors, plus rien n'a d'importance à ses yeux. Mais sa secrétaire, jalouse, décide de détruire cet amour…

Remets ton slip, Gondolier

Une course-poursuite à Venise, la ville des amoureux ! Béru, suivez cette gondole !

Un truand new-yorkais a retenu trois places sur un vol Montréal - Paris, pour lui, sa maîtresse et son secrétaire. Averti par la C.I.A., le vieux charge San-Antonio de les prendre en filature dès leur arrivée à Orly. Après un relai par Genève, le truand et ses acolytes prennent place à bord d'une ambulance direction l'Italie. Ah Venise, ses gondoliers, ses mandolines, ses pigeons… Un San-Antonio romantique ? Que nenni.

Du sirop pour les guêpes

Même en vacances, les morts s'accumulent !

Vacances peinardes sur la Côte… Boîte de nuit dans la pinède… Une frangine de vingt berges dans mes bras… Et voilà que ça démarre… Un ancien pote à moi vient se faire rectifier à mon nez et à ma barbe… Un Bérurier beurré qui se radine… Un nouveau meurtre… Finie ma belle tranquillité… Décidément, j'attire l'embrouille comme le sirop attire les guêpes !

Rue des Macchabées

Quand la rue des Macchabées se révèle pleine de surprises…

Au lieu de passer au centre des chèques postaux, aujourd'hui, j'aurais mieux fait de me consacrer à des amours ancillaires (celles que je préfère). Au guichet, j'avise un vieux type blême et pâle des crayons qui retire de l'artiche. Où ça se complique, c'est quand je retrouve le pépère, assis dans sa bagnole, bien sagement, mais un peu mort ! Alors, je me mets en piste courant de surprise en surprise au long de la rue des Macchabées.

Pages

S'abonner à RSS - San-Antonio